Pour une mobilité à la hauteur des ambitions d’une métropole d’avenir

Par Paul Côté Directeur général de l’ARTM

Partager

Pour une mobilité à la hauteur des ambitions d’une métropole d’avenir

Imaginez une collectivité, une ville, une région métropolitaine comme un organisme qui vit, se déplace, s’alimente, travaille… Imaginez les artères le traversant, comme autant de routes, de tunnels, de trajets ou de réseaux. Imaginez le ballet incessant de chacune des unités qui l’animent lorsqu’elles se déplacent. Imaginez ce qui rythme chacun de ces mouvements, un à la fois.

Maintenant, imaginez un chef d’orchestre travaillant de concert avec les organismes de transport collectif et les acteurs du milieu municipal, qui coordonne tout ce ballet urbain pour développer une vision unifiée de ce que pourrait être la mobilité sur le territoire.

C’est ce qu’ont imaginé ensemble les acteurs politiques, municipaux et ceux voués au transport collectif, qui se sont entendus pour simplifier et réduire le nombre de structures et développer une approche métropolitaine où les usagers sont véritablement au cœur du développement des services et de la mobilité.

Quelques jours après que la région métropolitaine de Montréal – la 2e plus grande du Canada – complétait la plus imposante refonte de la gouvernance du transport collectif sur son territoire, Montréal accueillait le tout premier Sommet mondial de la mobilité durable Movin’On. Depuis un an, et à l’aube de l’ouverture du deuxième Sommet, la grande région de Montréal est passée de l’ambition à l’action.

Créée par la nouvelle gouvernance, l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) planifie, organise, finance et fait la promotion du transport collectif sur l’ensemble du territoire de la région métropolitaine, pour offrir à tous les usagers une expérience simple, fluide et efficace.

 

Une ère nouvelle pour les transports collectifs

De tout temps, moyens de transport et infrastructures ont été des vecteurs déterminants de la modernisation des collectivités et ont contribué à structurer nos rapports sociaux, économiques et culturels. Aujourd’hui plus que jamais, les projets de transport collectif et de nouvelles mobilités agissent comme véritable moteur de développement durable des régions urbaines, de notre prospérité commune et de la qualité des milieux de vie.

Animées par le dynamisme des organismes de transport comme exo, RTL, STL et STM – à qui l’Autorité confie le mandat de construire et d’exploiter les services sur le territoire – les prochaines années promettent déjà plusieurs réalisations d’envergure. Pensons au Réseau Express Métropolitain (REM), à l’ajout de cinq nouvelles stations à la ligne bleue du métro, au déploiement d’autobus électriques avec de plus en plus d’autonomie, au développement de l’affichage dynamique LoRa dans les abribus et au projet de service rapide par bus (SRB) du boulevard Pie-IX : tout le Grand Montréal avance vers le développement d’un écosystème de transport collectif intégré et attractif.

C’est en rassemblant les forces vives du milieu que l’ARTM et ses partenaires s’engagent dans l’élaboration du premier plan stratégique de développement des transports collectifs. Résolument tourné vers la pérennité du développement d’une mobilité intégrée, ce processus de réflexion et de collaboration authentique permettra d’illustrer le leadership de l’ARTM et de ses partenaires face aux enjeux auxquels nous sommes toutes et tous confrontés. Au cours des dix prochaines années, ce document orientera le développement et l’implantation de stratégies de desserte optimisées, efficaces et accessibles qui s’arrimeront de façon cohérente à l’aménagement de l’ensemble du territoire et au développement économique d’une métropole moderne.

Œuvrant comme chef d’orchestre du transport collectif, de concert avec ses partenaires opérateurs, l’ARTM planifie des projets structurants pour la région autour d’une vision commune et cohérente afin qu’ils agissent en complémentarité avec ceux déjà en place. Pour améliorer l’expérience et convaincre de plus en plus d’usagers, l’harmonisation des services de transport collectif doit également ouvrir vers une mobilité intégrée où s’inscrivent aussi le transport actif et les nouvelles mobilités ainsi que le développement de solutions novatrices et flexibles impliquant plusieurs modes de transport différents, comme le vélo en libre-service BIXI et Communauto.

La refonte du cadre tarifaire qui sera entreprise sous peu contribuera également à une meilleure intégration des services au bénéfice de tous les usagers. Partant de ce principe, l’ARTM veille à ce que chaque dollar investi ait un maximum d’impact et contribue à la vitalité et au développement durable de l’offre de transport collectif de toute la région métropolitaine.

**

Bref, si la région métropolitaine de Montréal continue d’imaginer des solutions d’avenir aux nombreux défis de mobilité auxquels elle fait face, elle s’est surtout résolument tournée vers l’action. Fort d’une nouvelle gouvernance du transport collectif, chacun des partenaires approche tranquillement de sa vitesse de croisière et tous voient leur rôle et leurs responsabilités se clarifier afin de mieux desservir l’ensemble de la population métropolitaine comme les générations futures. L’avenir n’est déjà plus ce qu’il était !

 

L’avenir du transport est électrisant